01 - 02 - 03 - 04
05 - 06 - 07 - 08
COMMUNES

Créé 14/10/14
Retour page précédente

Index des communes
@ - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Index des cantons
@ - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Argentat, dans le département de la Corrèze (19)

Cartographie -- Bourg -- Eglise -- Album -- Reportages
Visite Guidée -- Circuit du Patrimoine -- Cartes postales

Argentat - Visite Guidée


1. Maison du Patrimoine "Grange Leymarie" (Avenue Gilbert Dillange). Espace muséographique présentant une série de panneaux sur l'histoire d'Argentat et ses hauts personnages, une exposition du mobilier archéologique (gaulois, médiéval), une reconstitution du Puy du Tour et une thématique sur la batellerie : filets de pêche, maquette d'un courpet...
2. Ancien couvent des Récollets (19ème s.)
3. Croix des Gabariers enchâssée dans le mur. Comme l'indique le patron de Gabare Blaudy, la navigation sur la Haute-Dordogne avait ses rites et ses propres dévotions. Une autre lecture du divin dont cette croix est un des témoignages. Elle permettait de se recueillir avant d'embarquer sur les "eaux marchandes" de la Haute-Dordogne.
4. Point de passage du Bac
5. Port Soulou avec quai Lestourgie (1844). Reconstitution d'un courpet ou de l'Argentat, (gabare) bateau traditionnel en bois, d'un type architectural unique en Europe. Confiée à un charpentier de marine, elle a réhabilité d'anciens savoir-faire et rappelé la vocation portuaire d'Argentat grâce à une batellerie florissante aux 18ème et 19ème s.
6. Stèle de C. A Lestourgie. Député à l'Assemblée Nationale de 1871, maire d'Argentat, il a marqué la ville de son empreinte par la construction de l'église (entre 1875 et 1879), de l'hospice et surtout l'aménagement des quais de la Dordogne. La mairie d'Argentat occupe aujourd'hui son ancien hôtel particulier.
7. Pont de la République. Succède au pont suspendu construit par Louis Vicat.
Rue Sainte-Claire - évitant le fort, c'était la partie urbaine du grand chemin nord-sud. Appelée jadis rue Dauphine, elle vit l'armée de l'amiral Coligny, accompagné du futur Henri IV, en retraite vers le Midi. Huit jours furent nécessaires aux troupes pour traverser la Dordogne. Une plaque en commémore le passage, avenue du Jardin Public.
8. n° 2, La Vigerie où se tenaient les assises de la juridiction des seigneurs de Neuville (Les Vigier).
9. n" 7, demeure du 16ème s. devenue pendant la Contre-Réforme le couvent des Clarisses.
10. La Raymondie aux tourelles jumelles, anciennement hôtel de Turenne où se tinrent les assemblées de la vicomté (n° 13 de la Rue Sainte-Claire). Au numéro 19 : Porte d'entrée baroque (18ème siècle).
11. La chapelle Saint-Sacerdos. "A la mort de saint Sacerdos, évêque de Limoges vers 720, ses disciples placèrent son corps sur un bateau et le conduisirent par la Dordogne à Calviac, son ancien monastère de Calabre." Première mention écrite d'une Dordogne navigable.
Place Delmas et alentours
12. Maison Forte de Soulages.
13. Maison du 16ème siècle (n" 6, Ruelle de Soulage).
14. Maison forte de Lamarque avec sa tour carrée (n" 1 de la ruelle du Passoutrot).
15. Statue du général Delmas (1768-1813) S'est illustré aux Amériques aux côtés de La Fayette mais aussi sur le Rhin sous les ordres de Moreau, Joubert et Brune. Adversaire du concordat de 1802, il fut banni de l'armée à 32 ans, mais Napoléon le relança dans les batailles en 1813. Il est tué quelques mois après à Leipzig.
16. Sur cette ancienne place publique se tient un exemple type de maison à pans de bois du 17ème siècle, où le premier étage était en encorbellement. C'était fréquem-
ment une demeure de marchand avec échoppe au rez-de-chausseé surmontée de l'habitation. Celle-ci a vu naître le général Delmas (n°3 Place Delmas).
17. Manoir de Saint-Hilaire.
18. Pressoirs à partir du 15ème siècle.
19. Manoir d'Eyrial élevé par le baron de Pestels ou Pesteils au milieu du 15ème s., mais restauré aux 17ème et 1 8ème siècles par les Durfaure. Fut entre-temps maison consulaire et a appartenu à Pierre Brunie de la Meyrle, consul d'Argentat. Pour l'anecdote, le célèbre brigand de grand chemin, Mandrin l'incendia en 1754 alors qu'il attaquait la ville par la porte Lavergne.
20. Maison natale d'Eusèbe Bombai, archéologue, historien, précurseur des études de patrimoine fluvial.
21. Rue Fénelon, couvent des Ursulines (17ème s.)
Rue du Portail•Lavergne
22. n° 15, fenêtres et tour dont la porte d'entrée est de style fin Renaissance.
23. n° 6, maison à colombages de la fin du 1 6ème siècle. Ancien relais de poste. A gardé sa vocation puisque l'hôtel arbore l'enseigne traditionnelle du Lion d'Or. Maison de M. Jean Filliol, ancien député-ambassadeur.
24. Ancien passage à gué.

Argentat, dans le département de la Corrèze (19)

Cartographie -- Bourg -- Eglise -- Album -- Reportages
Visite Guidée -- Circuit du Patrimoine -- Cartes postales

Index des communes
@ - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Index des cantons
@ - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

01 - 02 - 03 - 04
05 - 06 - 07 - 08
COMMUNES Retour page précédente