01 - 02 COMMUNES

Créé 28/10/08
MAJ 30/06/20
Retour page précédente

Bassignac le Haut, l'Oradou, Croix Monumentale historiée

Index des communes
@ - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Index des cantons
@ - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Bassignac le Haut, dans le département de la Corrèze (19)

© Textes issus de la plaquette papier (*) de l'Association des Amis de Bassignac-le-Haut
(*) Plaquette réalisé le 05 mars 2007 par Elodie Ramos & Lucilie Golfier
élèves du Lycée Bahuet - Brive
assistées d'Isabelle Rooryck conservateur du patrimoine - Tulle
Photos de Jean-François Amelot


Cartographie -- Bourg -- Eglise -- Croix -- Reportages
Recensement 1906 -- Monument aux morts -- Cartes postales



1. Sur la route des chefs d'oeuvres méconnus
Le calvaire de Bassignac le Haut

Au coeur de l'un des plus charmants villages de la Xaintrie, jaillit une splendide croix monumentale sur fût historié, héritée de la fin du Moyen âge gothique (vers 1500). Egalement reliquaire, elle présente la vie du Christ, de sa Conception à sa Mort enfantant l'Eglise par Marie. Imprégnez-vous de son histoire à travers les étapes de l'existence du Messie : son Enfance, sa Vie publique et sa Passion, sculptées avec finesse dans un calcaire jadis polychrome (atelier rouergat probable).
Voir les copyrights en fin de page

Empreints d'une ferveur grave et sereine, humble et douce, les personnages incitent à la prière et à l'espérance.

A gauche, un ange recueille dans un calice ou graal, le Précieux Sang et l'Eau jaillissant du côté transpercé du Seigneur.

A droite, un autre ange soutient en vénération sacrificielle, la tête renversée du Sauveur trépassé.

2. Un evangéliare de pierre ...
Protégé sous un auvent, le calvaire de Bassignac est une oeuvre encore gothique, à l'aube de la Renaissance (sensiblement sous Louis XII) taillée, comme ciselée en bas et hauts reliefs et en ronde-bosse dans le fin calcaire, polychrome à l'origine, avec des fonds paysagers.
Conçu comme un théâtre sacré, il témoigne d'un haut enseignement évangélique par un foisonne­ment minimum de personnages et de tableaux. Il concentre ainsi un ensemble original de sculptures ayant pour objet douze scènes inspirées plutôt du saint Evangile de Jean, distribuées en trois registres horizontaux de quatre scènes chacun, d'Est en Ouest.
Jadis dans l'ancien cimetière, cette croix historiée rappelle la victoire du Christ sur la mort. L'histoire du Peuple de Dieu représentée par les douze personnages processionnaires des arêtes de la colonne (évocation de l'Arbre de Jessé) et les étapes de la vie du Christ, nous conduisent de son Incarnation, par sa Vie révélée et sa Passion, jusqu'à la gloire de sa Résurrection et qui passent, de l'Incarnation au sacrifice de sa Mort, par Marie mère de Dieu.

3. La croix du calvaire

Vers la Résurrection

Le Christ en croix est déjà en croix glorieuse : mort, il semble dormir. Cette représentation de la crucifixion annonce la joie de la Résurrection, indiquant au chrétien le chemin pour l'atteindre. La riche symbolique ornementale, la présence de saint Pierre portant la clef du Royaume (à gauche) et de saint Michel terrassant le dra­gon (à droite) expriment avec force, en cette ostension sacrée, le salut de l'Humanité et de toute la Création.



4. Les scènes du bas : Jésus est vraiment Homme

L'Annonciation

Marie, agenouillée à droite, accueille par son Fiat la salutation de l'Ange Gabriel : «Je vous salue Marie...». Dieu le Père, dont la main sort de la nuée, par l'action de l'Esprit Saint représenté par une colombe, se fait Homme par son Fils dans le sein virginal. «Et le Verbe s'est fait chair...»
L'Adoration des Mages ou Epiphanie

L'Enfant Jésus est assis sur les genoux de sa Mère, en Majesté. Les Mages - Melchior, Gaspar et Balthasar - adorent l'Enfant et lui offrent des présents. L'étoile, signe cosmique de la Révélation, s'est arrêtée au terme de sa quête...

La Nativité

La Vierge Marie, assise à droite dans une crèche en vannerie, tient dans ses bras le Nouveau-né Jésus. Joseph agenouillé, les bergers, un ange et même les animaux, contemplent l'Enfant Dieu.
La Présentation de Jésus ou Purification

Agenouillée, Marie - en alter ego de Joseph - offre les colombes rituelles dans le Temple de Jérusalem. Siméon qui présente l'Enfant dans ses bras sur un linge sacré, et Anne la prophétesse, debout derrière la Vierge, le reconnaissent comme le Sauveur. «Nunc dimittis... »

5. Les scènes du milieu : Jésus est le fils de Dieu

Le Baptême du Christ, «oint» du Seigneur

Le Christ au centre, est baptisé par saint Jean-Baptiste. Celui-ci est vêtu d'une peau de chèvre et tient la tunique du Christ. Un ange lui fait pendant. Dans le ciel, la main de Dieu envoie la colombe de l'Esprit Saint, canal de l'onction
La Transfiguration sur le Thabor

Dieu le Père, présent par une colombe au-dessus du Christ, en manifeste la divinité révélée. Les apôtres, Pierre et Jean sont témoins de la scène à droite, contemplant la splendeur du Seigneur, auprès de Moïse et Élie.


Elévation du Calvaire - face historiée principale
Le fût monolithe est surmonté de la Croix à double face
qui comporte dix neufs personnages et cinq animaux


Le Christ entre dans Jérusalem ou les Rameaux

Jésus, monté sur un ânon, est accompagné de deux apôtres. En signe de vénération royale, à droite, un personnage étend son manteau sur le chemin du Christ, devant la porte de la ville sainte ou la Pâque hébraïque doit être célébrée

La sainte Cène

Jésus préside l'ultime Pâque avec ses apôtres et institue au soir du jeudi saint, l'Eucharistie symbolisée par le poisson dans le plat. Saint Jean repose sur le Coeur du Christ. En bas, Judas, qui va Le trahir, repousse de sa main le plat de consécration et d'action de grâces.

6. Les scènes du Haut : Le Salut du Monde par la Croix

Jésus arrêté au Jardin des Oliviers ou Gethsémani

Au centre, Jésus enserré par Judas qui le livre aux soldats romains, va guérir Malchus, serviteur du grand prêtre qui cherche à terre, sa lanterne à la main, son oreille tranchée par Pierre effaré à droite. «Celui qui frappe avec l'épée périra par l'épée...»
Jésus est flagellé

Le Christ est attaché à une colonne, flagellé sur ordre de Pilate qui espère par cette torture, apaiser le Peuple et ne pas avoir à Le condamner à mort. Ici encore, c'est la paix qui émane du visage du Supplicié

Jésus devant Anne ou Caïphe au Sanhédrin

Jésus debout est présenté au Grand Prêtre par un juif et un romain. La paix qui rayonne du Christ, exprime l'acceptation de Sa mort prochaine pour le Salut des Hommes, en accomplissant les Ecritures et S'en remettant à la miséricorde du Père
Jésus porte sa croix

Jésus est condamné à mourir crucifié. Il doit porter Sa croix jusqu'au Golgotha (Mont du Crâne). Sur le chemin, il rencontre Simon de Cyrène (huitième station de la Via crucis) qui, sur l'ordre des soldats, l'aide à porter le trop lourd instrument du supplice

7. La Piéta du Verso

Marie, Mère de l'Eglise et Porte du Ciel

La Vierge Marie, orante, assise entre un ange (à gauche) et Marie-Madeleine (à droite) reçoit dans la paix le corps inanimé de son Fils sur ses genoux. Son espérance manifeste la foi en la Résurrection. Le groupe constitue l'une des plus ferventes évocation du thème de la Vierge de Pitié, exalté au Moyen âge.
Aux angles du socle de la croix figurent les symboles des quatre saints évangélistes : le lion (Marc), l'aigle (Jean), l'ange (Mathieu) et le taureau (Luc).


8. Sur la route d'un réseau d'obédience cistercienne...

Saint Etienne (ou Estève en patoisan) fondateur de l'abbaye cistercienne d'Obazine près de Brive - mort à l'abbaye de Bonnaygues en 1159 - est né à Vieljo d'une assez bonne maison, dans la paroisse de Bassignac en 1085. «D'après la tradition, précise le chanoine Poulbrière, cette croix serait un don des moines d'Obazine à la paroisse natale de leur fondateur». «C'est possible» ajoute le savant et prudent historiographe du diocèse de Tulle ...

Quoiqu'il en soit, ce monument remarquable -à rapprocher pour le Bas-Limousin, des calvaires de Darnets près d'Egletons, et de Curemonte près de Beaulieu s/Dordogne, est le fruit d'une commande de haute spiritualité, dans la parfaite fidélité au récit évangélique destiné à témoigner d'un message historique et spirituel majeur.



Bassignac le Haut, dans le département de la Corrèze (19)

Cartographie -- Bourg -- Eglise -- Croix -- Reportages
Recensement 1906 -- Monument aux morts -- Cartes postales

Index des communes
@ - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Index des cantons
@ - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

01 COMMUNES
Retour page précédente