01-02-03-04-05-06-07-08-09
FLEUVES
Mythiques

Créé 01/05/21
Retour page précédente

Le Tigre, l'Euphrate et le Karum
Ce dossier évolue en permanence au fur à mesure des nos lectures

Sur cette page:
Ca
rte des bassins du Tigre, de l'Euphate et du Karum
Brève histoire de la Mésopotamie
Cités de la Mésopotamie antique
Le Croissant Fertile et le Levant Biblique
Listes des barrages du Tigre, de l'Euphrate et du Karum

Voir aussi :
Amazone -- Colorado -- Danube -- Gange -- Jourdain -- Mékong -- Nil - Saint Laurent


Liste des fleuves du monde -- Dossier Monde -- Histoire des Hébreux

le Tigre
Source
2130 m
Longueur
Embouchure dans le
Shatt Al Arab
38°13'49'' N - 40°10'34'' E
Monts Taurus (Turquie)
1900 km 31°00'20'' N - 47°26'29'' E
Golfe Persique
Pays traversés : Turquie, Syrie, Irak
Les crues du Tigre sont redoutables. Son cours inférieur est très changeant et a subi de nombreuses
variations au cours des siécles.
Il est jalonné par de nombreux barrages.


l'Euphrate
Source
2130 m
Longueur
Embouchure dans le
Shatt Al Arab
38°52'29'' N - 38°47'38'' E
Monts Taurus (Turquie)
Confluence de la Murat et de la Karazu.
2780 km 30°25'29'' N - 48°10'08'' E
Golfe Persique
Pays traversés : Turquie, Syrie, Irak.
L'euphrate est la colonne vertébrale du Proche-Orient. Capricieux et peu navigable, son cours peut provoquer d'importantes innondations. Mais les nombreux aménagements entrepris permettent de le dompter tout en exploitant son potentiel hydroélectrique et d'irrigation.


le Karoum
Source
Longueur
Embouchure dans le
Shatt Al Arab
Monts Zagros en Iran 725 km Golfe Persique
Pays traversés : Iran

le Shatt Al Arab (190 Km)
A l'intar de la Dordogne et de la Garonne qui se jettent dans l'estuaire de la Gironde,
le Tigre, l'Euphrate et le Karoun se jettent aujourd'hui dans le Shatt Al Arab (Chatt=fleuve), estuaire
qui se jette dans le Golfe Persique. Mais, autrefois, ils étaient tous les trois séparés et se jetaient
directement dans le Golfe Persique qui pénétrait plus profondément dans les terres
(voir ancien tracé sur la carte).

Euphrate


Ruines bysantines de Halabiye sur la rive droite de l'Euphrate en Syrie - Photo J. Galloux, in Syrie, mémoire de l'Orient.

Halabiye (ou Zenobia) a été fortifiée au IIIe siècle de notre ère par Zénobie (240-275), reine de Palmyre (267-273).
Après la révolte d'indépendance de Zénobie contre l'Empire romain en 273, l'empereur Aurélien (214-275, règne 270-275)
s'empare du site qui sera fortifié sous Dioclétien (244-312, règne 284-305) dans le cadre du 'Limes Arabicus'
(1500 km de protection du nord de la Syrie au Sud de la Palestine et au nord de l'Arabie).
Image suivante : le site de Zalabiye sur la rive opposée.





L'Euphrate presque asséché par la fermeture des vannes du barrage irakien de Falloujah - Image Internet

Carte du Nil, de l'Euphrate et du Karun
par Jean Fioroni (1 sem de travail) - Original : A3
La carte n'est pas à l'échelle, les surfaces, les tracés et les positionnements sont approximatifs
Pas de zoom pour le moment



Tigre et Euphrate : un tracé en symbole d'Infini. Comme l'Histoire. JF


A Bagdad, le Tigre et l'Euphrate sont à moins de 50 km de distance l'un de l'autre.

Principaux affluents du Tigre
Adhaïm, Batman,Bitlis, Botan, Diyala, Feesh, Gangir, Khabour, Karkheh, Karun, Zab Grand, Zab Peitt

Principaux affluents de l'Euphrate
En Turquie : Karazu (3290m), Murat (3520m), Thoma
En Syrie : Balikh, Khabur, Sajour
En Irak : Pas d'affluents naturels mais quelques wadis.
A noter : Le canal Tharthar-Euphrate qui déverse les exédensts de crues dans l'Euphrate.

Principaux affluents du Kharum
Dez, Kersah, Vanak


Tigre


Hassankeyf, en Turquie. Une cité vieille de 12.000 ans bientôt engloutie par le barrage de Ilisu sur le Tigre.
Condamné à disparaître, le pont construit par l'artukide Karaaslan (1144-1167)
avait l'arche la plus large du Moyen Âge (40m). Il ne reste que des piliers en pierre. Photo Internet (AFP, 2019).



Irak, 1906 - Palmeraies au bord du Tigre . Photo Internet

Mésopotamie, Ur, Babylone, le Déluge, Gilgames ... Des mots qui tintent aux oreilles d'une façon étrangement familière. Et pourtant ce que chacun met derrière relève plutôt de l'imaginaire : un despotisme oriental mêlant absolutisme, cruauté et sexualité débridée bien à l'abri des regards dans une Babylone prostituée opposée à une Jérusalem céleste. Mais que sait-on réellement des débuts de l'Histoire ?'.
Véronique Grandpierre in 'Introduction à l'histoire de la Mésopotamie'.



Brève histoire de la Mésopotamie
par les Carnets d'ICI.

Dès le VIe millénaire AvJC sur les bords du Tigre et de l'Euphrate, dans le croissant fertile (voir carte plus bas), apparaît la culture sumérienne. Sumer pratique l'agriculture des terres irriguées, l'artisanat (céramique et textile) et le commerce.
Ouruk est la première d'une série de cités-états. Elle possède un plan structuré autour de monuments politiques et religieux et contrôle un vaste réseau de centres urbains installés le long des fleuves. Ces cités échangent des cérales (épeautre), produits laitiers, biere, vins et textiles en utilisant les fleuves et les chenaux d'irrigation. C'est ici, à Ouruk, vers 3000 AvJC, que les sumériens inventent la première écriture (dite cunéiforme). Notre alphabet ne sera créé que plus tard en pays de Canaan et diffusée par les Phéniciens seulement vers 1200 AvJC (à ce stade les voyelles ne sont pas représentée). Il sera adopté par les Grecs au VIIIe s. AvJC qui le feront évoluer en représentant les voyelles par des lettres.
Les Sumériens (on ne sait d'où venus) et leurs voisins, les Akkadiens (sémites) ont des langues différentes (proche des hébreux et des israélites pour Akkad; d'origine inconnue pour Sumer), mais la religion est la même. C'est sur cette civilisation, disparue après 3 millénaires de rayonnement, que la nôtre a trouvé ses fondements dans tous les domaines.

Vers 2350/2340 Sargon d'Akkad (règne 2334-2279) unifiera par la force les principales cités mésopotamiennes (Uruk, Ur, Lagash, Umma ...) sous son autorité.
Sumer s'effondrera vers 2004 AvJC sous l'offensive des Elamites. Cette chute profitera à des dynasties Amorites (qui s'installeront dans différentes villes de Sumer et d'Akkad. Principalement Isin et Larsa.
612 AvJC.
Chute de Ninive. Le site restera inoccupé jusqu'à la période des Perses Sassanides (224-637 ApJC).
539 AvJC.
Fin de l'Empire néo-Babylonien : chute de Babylone conquise par les Achéménides (550-330 AvJC).

Exil des Hébreux.
586 AvJC. Nabuchodonosor II, roi de l'Empire néo-babylonien (605-592), prend Jérusalem et déporte les population du royaume de Juda (931-586) vers Babylone.
536 AvJC. Cyrus II le Grand, roi des Perses (599-530), les réinstalle en Judée (Terre d'Israël).

L'héritage mésopotamien.
La bible. S'il existe un texte parvenu jusqu'à nos jour et qui a le plus subit l'influence de la mythologie mésopotamienne, c'est, à ne pas en douter, la Bible qui place l'origine d'Abraham à Our en pays de Sumer (Gen. 11) d'où il se mit en route pour Canaan (voir le tracé sur la carte plus haut et la carte des cités antiques plus bas. Voir aussi Histoire des Hébreux). Une partie de la Genèse reprends bien des mythes mésopotamiens, notament celui du Déluge décrit dans l'épopée de Gilgamesh roi (légendaire?) d'Uruk (le plus ancien mythe écrit en cunéiforme de la littérature akkadienne dont la naissance de ce roi est à rapprocher de celle de Moïse).
Le système sexagésimal. L'heure, les angles, divisés en 60 ... cette étrangeté nous vient de Sumer.
Le zéro. Il est inventé par les Babyloniens pour montrer son absence dans l'écriture d'un nombre (zéro de position). Les Mayas le réinventeront et au VIIe s. Les Grecs en feront un vrai nombre qui sera ensuite diffusé par les Arabes.

De nos jours.

Aujourd'hui Bagdad, capitale de l'Irak, joue le rôle de carrefour sur le Tigre.
1990-1991 Guerre du Golfe à la suite de l'invasion et de l'annexion du Koweït par l'Irak.
2003-2011 Guerre d'Irak ou 2de Guerre du Golfe. Coalition de 35 pays contre le parti Bass de Sadam Hussein.


Depuis le début du XXe siècle, les deux fleuves sont sources de tensions entre les pays riverains.
1990 Accord sur les quantité d'eau fournies par la Turquie à la Syrie.
2004 Israel signe un accord d'achat de l'eau turque.
La Turquie a lancé un vaste chantier de barrages et canaux en Anatolie et contrôle ainsi la distribution de l'eau en Syrie et en Irak. La Guerre de l'Eau menace d'éclater ...


Karum


Shusthar, en Iran. Vestige de pont sur le Karum. Photo Baronne M.T Ullens de Schooten, source Internet.
Le Système Hydraulique Antique de Shushthar est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Mésopotamie - Cités antiques
par Jean Fioroni - Original : A4
La carte n'est pas à l'échelle, les surfaces, les tracés et les positionnements sont approximatifs
Pas de zoom pour le moment


Liste non exhaustive.


En Irak
(17)- Akkad, Arrapha, Assur, Babylone, Hatra, Khorsabad, Kish, Lagash, Larsa, Mari, Nimrod, Ninive, NippurµIsin, Nuzi, Sippar, Our, Ouruk

En Syrie
(5)- Charan, Palmyre, Wassukani, Zalabiye, Zenobia

En Iran
Suze
(était située en Elam).


Le Grand Ziggurat de OUR - Image Internet

Un Ziggurat* est un édifice religieux mésopotamien à degrés,
constitué de plusieurs terrasses supportant probablement un temple au sommet.
*Existait aussi en Elam.


Le Croissant Fertile et Levant biblique

La carte n'est pas à l'échelle, les surfaces, les tracés et les positionnements sont approximatifs
Pas de zoom pour le moment


Le Croissant Fertile désigne les anciennes régions de la Mésopotamie et du Levant. Ce terme aurait été donné par l’archéologue James Henry Breasted (1865-1935) de l’Université de Chicago.
40 à 50 millions de personnes vivaient sur cette zone géographique qui s'étalait sur les États actuels du Koweït, de la Syrie, de Chypre, du Liban, de la Palestine et d’Israël, de l’Égypte, de la Jordanie, de l’Irak et du sud-est de la Turquie. Irriguée par le Jourdain, l’Euphrate, le Tigre et le Nil cette zone couvrait ainsi au Proche-Orient des plaines alluviales riches en terres fertiles. L’agriculture néolithique aurait pris naissance à Sumer.

Qelques repères :
IVe mill. AvJC : les sumériens s'installenten Mésopotamie.
IIIe mill. AvJC : Sargon fonde la dyn. des Akkadiens.
IIe mill. AvJC : les Hittites s'installent à Hattousas.
XVIe s. AvJC : les Hourrites fondent le roy. de Mitanni
.



Les principaux barrages dans le bassin du Tigre


Le barrage de Moussoul sur leTigre en Irak - Photo Internet

Liste non exhaustive
Cours d'eau Barrage Usage Année H V MW
Batman Batman H,I 1988 71 1,18 198
Khabur/Hezil/Ortau Balli en cours 48
Botan Cetin (Alkumru) 2016 145
Devegedici Devegecidi I 1972 33 0,2
Cag Cag ? H,R 1968 14
Botan Cizre Projet 46
Gd Zab/Guzedlere Coukurca en cours 45,5
Tigre Dicle H,I 1997 75 0,6
Tigre Aff Dipni
Tigre Ilisu 2017 135
Khabur/Hezil/Ortau Kavakstepe en cours 66
Tigre Kralkizi H 1997 113 1,92 90
Khabur/Hezil/Ortau Musatatepe en cours 34,5
Khabur/Hezil/Ortau Silope 2012 79,5
Batman Silvan 2017 174,5
Birimse Sirrntis 2013 92
Khabur/Hezil/Ortau Sirnak 2012 56,8
Khabur/Hezil/Ortau Uludere en cours 55,5
Diyala Gavoshan
Diyala Queshlagh
Adhaïm Adhaïm H,I 1999 1,5
Gd Zab/Bembo Aslandag 2012 60
Gd Zab Bakhma
Gd Zab/Bembo Beyyurdu En cours 48
Diyala Derbendikhan I 1961 128 3
Pt Zab Dibis I 1965 22 0,05
Diyala Diyala Weir I 1969 12
Rubar Duhuk Duhuk 1988 60
Pt Zab Dukan H,I 1959 116,5 6,8 400
Diyala Hemrin R,I 1981 40 3,56 50
Tigre Kut 1939
Tigre Mosul H,R,I 1986 113 11,1 750
Tigre/Tharthar Samara Tharthar H,D,I 1956 72,8 87

Etats
Irak
Turquie
Iran

Voir liste des barrages dans le monde

Les principaux barrages dans le bassin de l'Euphrate


Le barrage Ataturk sur l'Euphrate, en Turquie - Photo Internet

Liste non exhaustive

Cours d'eau Barrage Usage Année H V MW
Euphrate Ataturk (Karababa) H,I 1992 166 48,7 2400
Murat Beyan 1 2015 97
Murat Beyan 2 Projet 62
Euphrate Birecik H,I 2000 53 1,22 672
Goksu Burc Bendi 2010 47
Bugur Dumluka 1991 30
Adiyaman Erkenck
Euphrate Golkoy
Goksu Goksu I 1991 46 0,06
Euphrate Hancagiz 1988
Sehir Hecihider 1989 42
Euphrate Karakaya H,I 1987 158 9,58 1800
Euphrate Karkamis H, R 1999 21 0,16 189
Murat Kalekoy Bas Projet 115
Murat Kalekoy Haut 2017 137,5
Sajur Kayacik 2005 45
Euphrate Keban H 1975 163 31 1330
Botan Kirazlik 2011 60
Thoma Medik
Euphrate Baath H, R, I 1988 0,09 75
Euphrate Tabqa H, I 1975 60 11,7 800
Euphrate Tishreen H 1999 40 1,9 630
Khabour Upper Khabur I 1992 0,99
Euphrate Baghdadi
Khabour Bassel Al Hassad
Euphrate Faluja 1985
Euphrate Haditha H,I 1988 57 8,2 660
Khabour Hasakhah Est
Khabour Hasakhah Ouest
Euphrate Hindiyah D 1914
Euphrate Fallujah I 1985
Euphrate Ramadi Habbaniyah R 1956 3,3
Euphrate Ramadi Raaza R 1951 26
Euphrate Rawa
Sajur Sajur

Etats

Irak
Syrie
Turquie

Voir liste des barrages dans le monde

Les principaux barrages dans le bassin du Karoum


Iran - Barrage Karum III sur le Karum - Photo Internat


Liste non exhaustive

Cours d'eau Barrage Usage Année H V MW
Dez Dez H,I 1962 203 3,46 520
Karkheh Karkheh H,R,I 2001 128 7,8 400
Karun Karun H,I 1977 200 3,14 1000
Karun Gotwan H 2012 180
Marun Nader Shah H,I 1998 165 1,2
Kaun Masjed Soleyman H 2007 164 2000

Etats

Iran

Voir liste des barrages dans le monde

Le Tigre, l'Euphrate et le Karum
Ce dossier évolue en permanence au fur à mesure des nos lectures


Voir aussi :
Amazone -- Colorado -- Danube -- Gange -- Jourdain -- Mékong -- Nil - Saint Laurent


Liste des fleuves du monde -- Dossier Monde -- Histoire des Hébreux


01-02-03-04-05-06-07-08-09
FLEUVES
Mythiques
Retour page précédente