01-02-03-04-05-06-07-08-09 FLEUVES
Mythiques

Crée 28/12/20
Retour page précédente

Le Gange et le Brahmapoutre
Ce dossier évolue en permanence au fur à mesure des nos lectures

Sur cette page:
Carte du Gange - Taj Mahal - Bénarès - Calcutta - Barrages

Voir aussi :
Amazone -- Colorado -- Danube --
Jourdain -- Mékong -- Nil -- Saint Laurent
Tigre, Euphrate et Kharun

Liste des fleuves du monde --- Dossier Monde

le Gange (1er fleuve sacré de l'Inde)
Source
459 m
Longueur
Embouchure dans le Golfe du Bengale
0 m
30°08'42'' N - 78°35'51'' E
Confluence du Bhagiratti et de l'Alaknana
2510 km 21°54'05'' N - 389°31'18'' E

Le Gange traverse 2 pays :
Inde et Bangladesh (ex Bengale Oriental de 1947 à 1955 puis Pakistan Oriental de 1956 à 1971)
Son bassin versant arrose ces 2 pays + Népal + Bouthan + Chine

Carte du Gange
par Jean Fioroni - Original : A2
La carte n'est pas à l'échelle, les surfaces, les tracés et les positionnements sont approximatifs
Pas de zoom pour le moment




Principaux affluents du Gange
Damodar (592 km) - Gandak (630 km) - Ghaghra (917 km) - Gumti (900 km)
Jumma (1370 km) - Kosi (729 km) - Ramganda (596 km) - Son (784 km)


Les Sundarbans dans le Delta du Gange.

Région à cheval sur l'Inde et le Bangladesh faite d'innombrables bras et canaux.
Classée au patrimoine mondial de l'UNESCO se trouve ici la plus grande forêt de mangrove du monde
(voir bas de page dans le dossier biomes).
L'inde et le Bangladesh envisagent d'y construire une centrale à charbon.

A Bénarès (1ère ville sacrée)
84 Ghats - 1500 temples

"La ville n'est qu'un fouilli extravagant, inextricable de ruelles enchevêtrées, où se dressent, au hasard, en désordre, des milliers de temples. toutes les formes, tous les styles cohabitent ici. Minarets, dômes et bulbes érigés, pressés l'un sur l'autre, dominent de très haut la rive sacrée du Gange. La rive gauche." Joseph Kessel


Photo Internet

Le seul nom du Gange évoque des visions fabuleuses de palais étagés au-dessus de marches de grès rose descendant vers le fleuve. Là se baignent dans la même eau les éléphants des derniers nababs et les pèlerins en haillons. Chaque matin, au lever du jour, les sages célèbrent l'union renouvelée du soleil et du fleuve, gage de la renaissance quotidienne de toute vie sur la terre des homme.

"Infini est le cours du gange, qui, à travers gorges, défilés vertigineux,forêts vierges, plaines sans limites, villages faméliques, et vastes cités, descend des contreforts du Toit du Monde, jusqu'au Golfe de Bengale. Mais, quelle que soit l'altitude et la pente du lit, les falaises ou les berges plates qui le bordent,qu'il soit torrent, flot majestueux ou marécage, chaque goutte, chaque parcelle, chaque molécule du fleuve est sainte, sacrée, auguste, lustrale et propitiatoire. Le Gange est Dieu. Son eau a pouvoir d'absolution, de rédemption, de salut. Et cela sur 3000 kilomètres. Jusque dans les innobrables ramifications par où s'achève, s'évase, le fleuve, et dont l'évantail dessine son delta géant, parmi les rizières toujours vertes et toujours immergées." Joseph Kessel

Le Taj Mahal à Agra

Construit à Agra de 1631 à 1648 sur la rive droite de la Jumma
par l'empereur moghol musulman Shâh Jahân (1592-1666)
en mémoire de son épouse bien-aimée Arjumand Bânu Begam
(1593-1631).
Il est menacé par la pollution environnementale.


Photo Selection du Reader's Digest



Photo Internet

Brève histoire de l'Inde
DES ORIGINES A L'EMPIRE MOGHOL (jusqu'en 1750). En bordeaux : dans le bassin du Gange.
3200 à 1900 avjc : Civilisation de l'Indus.
2000 avjc : Etablissement des Aryens au Pendjav.
512 avjc : Invasion Perse (ne descendent pas le Gange).
563 avjc : Naissance de Siddartha Gautama, ou Cakyumuni ou Shakyamuni (563-483), le futur Boudha.
326/325 avjc : Invasion d'Alexandre le Grand (356-323) roi de Macédoine (336-323).
276-232 avjc : Règne d'Acoka (304-232) le sage roi boudhiste qui unifie momentanément l'Inde.
712-1206 : Invasions musulmanes.
1206-1526 : Sultanat musulman de Delhi.
1526 : Chute de l'Empire musulman devant l'invasion des Moghols.
1631 : Construction du
Taj Mahal
1685-1757 : Lutte franco-anglaise pour le Bengale.
1690 : Fondation de
Calcutta sous la supervision de l'anglais John Goldsborough.
1742-1754 : J.F. Dupleix (1697-1763) gouverneur des Etablissement français de la Compagnie des Indes.
1750-1947 : Période britannique.

PERIODE BRITANNIQUE (1750-1947)
1750-1947 : Conquête (1750-1857) et colonisation (1857-1947) britannique.
1756-1763 : Guerre de 7 ans en Europe, Amérique du Nord et Inde.
(Conflit pouvant être qualifié de 1ère Guerre Mondiale).
1876 : La reine Victoria (1819-1901) est proclamée impératrice des Indes (1876-190).
1763 : Traité de Paris. L'ensemble des établissement français est abandonné à l'exception de 5 comptoirs (1)
1947 : Indépendance de l'Inde

INDEPENDANCE DE l'INDE (depuis 1947)
1947 : Partition de l'Inde, créations de 2 dominions : l'Union Indienne et le Pakistan.
1948 : Assassinat du non-violent Gandhi (1869-1848).
1950 : Naissance de la République Indienne, membre du Commonwealth.


PERIODES DES COMPTOIRS (1501-1949). E
n bordeaux : dans le delta du Gange.
1498 (Vasco de Gama)/1510-1961 Portugal (Goa)
1565-1898 Espagnols (Phillipines, Micronésie ...)
1616-1845 Danois (
Serampore, Tranquebar ...)
1600/1750-1947 Britanniques (
Calcutta, Bombay, Madras, Surat...)
1668-1954 Français (Pondichéry, Karikal ...)
1800-1949 Néerlandais (Java, Sumatra, Bornéo ...)

(1) En bordeaux : dans le delta du Gange.
L'Inde française regroupe différentes possessions coloniales françaises en Inde entre 1668 et 1954.
À partir de 1816, elles portent le nom d'Établissements français dans l'Inde (EFI) et incluent Pondichéry, Karikal et Yanaon sur la côte de Coromandel, Mahé sur la côte de Malabar et Chandernagor au Bengale. Le premier comptoir est installé à Surate en 1668 par la Compagnie française des Indes orientales, puis c'est le tour de Pondichéry en 1673, de Chandernagor en 1686, de Mahé en 1721, de Yanaon en 1725 et de Karikal en 1739, constitués en districts d'un même territoire, auxquels s'ajoutent les comptoirs (ou loges) de Balasore, Cassimbazar, Yougdia, Dacca, Patna, Masulipatam, Calicut et Surate. Chandernagor est rendue à l'Inde dès 1950, le reste devenant indien en 1954.
La superficie de ces possessions est alors 510 km2, dont 293 km2 pour Pondichéry.

A Haridwar (ville sacrée)

C'est à Haridwar que le Gange, sorti enfin des défilés montagneux des chaînes hymalayennes, prend vraiment possession de la plaine. Cette ville sainte est un des hauts lieux du spiritualisme hindou. Avec trois autres villes (Nashik, Ujjain et Rishikesh) Haridwar accueille les importants pèlerinages hindous de la Kumb Mela.

Photo Selection du Reader's Digest

Les Ghats

Photos Internet

Sur plus de 4 kilomètres, des marches relient le fleuve aux palais, aux temples, aux terrasses. Ces gradins immenses sont les
ghats. Isolés ou non les uns des autres (ici aussi la barrière des castes existe) on en compte 84 dont 5 seulement sont sacrès, dont 2 dédiés à la crémation des morts.
Les plus connus sont le Manilarnika (à Bénarès au bord du Gange), le Nigambodh et le Raj Ghat (tous les 2 à Delhi sur la rive de la Jumma). Gandi a été incinéra au Raj Ghat.
Une crue du Gange

Photo Selection du Reader's Digest

Cette image aérienne donne une faible idée des immenses désastres qu'entraînent les crues à l'apoque de la mousson

A Calcutta

La ville de Calcutta a été bâtie sur une rive de l'Hooghly, l'un des bras du Gange, deux fois grand comme celui du Nil.
Un pont métallique relie aujourd'hui le centre de la ville à la gare principale située sur l'autre rive.


Photo Selection du Reader's Digest

Les principaux barrages dans le bassin du Gange
Barrage de Bimgoda -- Barrage de Farakka.
En projet : barrage s/le Brahmapoutre.
Nombreux barrages d'irrigation.



Le barrage de Farakka sur le Gange
A la Frontière de l'Inde et du Bangladesh - 2240 m - 109 portes

Construit à partir de 1961 - Mis en service en 1975

Voir liste des barrages dans le monde

Le Brahmapoutre
A discuter : fleuve à part entière ou affluent du Gange ?

Il se se nomme Yarlung Tsango au Tibet, Brahmapoutre en Inde et Jamuna au Bangladesh.
Ses crues sont redoutables pour les innondations..



Le Brahmapoutre (2896 km) prend sa source à 500m dans l'Hymalaya tibétain (Tibet autonome en Chine).
Il traverse l'Inde nord-orientale puis le Bangladesh où il rejoint le fleuve Padma aux abords de Dacca
dans le Sundarbans (Bassin du Gange).



Photo Internet

-o-o-o-o-o-o-

Lhassa, ville sainte des bouddhiste lamaïques et capitale du Tibet
à 3680 m sur la rive droite de la rivière Lhassa (affluent du Brahmapoutre).

Ensemble historique du palais du Potala
Palais d'hiver du DalaÏ-Lama depuis le VIIe siècle. L'ensemble s'élève sur la Colline Rouge, au centre de la ville,
à 3700m d'altitude. Il comprend le Palais Blanc et le Palais rouge. Fondé à la même époque (639),
le monastère du Temple de Jokhang est un complexe religieux bouddiste exceptionnel.
Norbulingka, palais d'été du Dalaï-Lama, construit au XVIIIe, est un chef d'oeuvre de l'art tibétain.



Photo Martin Gray

Des lieux sacrés (en bordeaux : dans le bassin du Gange)

7 villes: Bénarès, Haridwar, Ayodhya, Mathura, Dwarka, Kanchipuram, Ujjain.
7 rivières:
Gange, Jumma, Sarasvati, Indus, Godavari, Narmada, Kaveri.
3 lacs du Tibet dans le bassin du Brahmapoutre :
Namtso, Yamdrok, Manasarovar.
De nombreux Ghats
: 5 à Bénarès, 2 à Delhi ...

Le Gange et le Brahmapoutre
Ce dossier évolue en permanence au fur à mesure des nos lectures

Voir aussi :
Amazone -- Colorado -- Danube --
Jourdain -- Mékong -- Nil -- Saint Laurent
Tigre, Euphrate et Kharun

Liste des fleuves du monde -- Dossier Monde


01-02-03-04-05-06-07-08-09 FLEUVES
Mythiques
Retour page précédente