01
CHATEAUX

Créé 20/01/12
Retour pae précédente
@ - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Voir généralités sur les châteaux, maisons, fortes, etc.

Château de Pénières
Histoire - Photos
Généalogie des Noailles -- Généalogies Castrales -- Genèses Castrales

Commune Type Etat Construction Destruction  
Cros de Montvert (15) château vestige <1561 - privé


IGN 1984
N 45-03-37,00 E 002-08-50
Qui visite Pénières aujourd’hui a bien du mal à imaginer que les quelques vestiges que l'on y voit sont tout ce qu'il reste de ce qui fut probablement le plus vaste château de la Haute-Auvergne. En 1408 Rigaud de Carbonnières avait donné les rentes qu'il possédait sur Cros et Pénières à son parent Bernard de Montal. Propriété du baron Alain de Carbonnières, Pénières ainsi que Merle et Carbonnières passent à la famille de Gontaud-Biron en 1509. Le château fut fortifié en 1575 au temps de la Ligue et occupait une belle situation, surplombant l'étang en contrebas des Galeries. Noailles

de gueule à bande d'or








Reconstitution 3D
issue de penieres.free.fr
Une famille à Pénières : les Noailles
Antoine de Noailles, ambassadeur de Charles IX à Londres, l'avait acheté en 1561 à la famille de Gontaud-Biron pour 250000 livres. Plusieurs membres de la famille y établirent leur résidence. Charles de Noailles, 1589-1648, évêque de Saint-Flour puis de Rodez, y fit de très fréquents séjours durant son épiscopat sanflorain tout comme son frère François, 1584-1645, lieutenant général du haut pays d'Auvergne et ambassadeur de Louis XIII après du pape à Rome. Jean-Baptiste de Noailles, abbé de Valette, une abbaye de Corrèze et probable bâtard de François ou de son père Henri, mourut au château le 6 janvier 1673 (registre de l'état-civil de Rouffiac où il est enterré). Louis-Antoine, fils d'Anne, premier duc de Noailles et de Louise Boyer, naquit au château en 1651, un an après son frère le maréchal Anne-Jules de Noailles, 1650-1708. Evêque de Cahors en 1679 puis de Chalon-sur-Saône en 1680, Louis XIV le préfère à Bossuet et Fénelon pour être archevêque de Paris en 1695, 5 ans plus tard le roi le fera cardinal. Il le restera jusqu'à sa mort en 1729 malgré l'affaire avec les jansénistes qui failli lui faire perdre son titre d'archevêque et de cardinal. Un autre bâtard de la famille, Anet de Noailles, également abbé de Valette meurt au château en 1709. Le neveu du cardinal, Adrien Maurice, duc de Noailles et maréchal de France, exilé de la cour vient s'établir à Pénières en 1722 et 1723 puis y fit un séjour dans les années 1750. Son petit-fils, Paul-Louis de Noailles 1739-1824 en hérita en 1766 lorsque son père devint 4e duc de Noailles. Ce fut le dernier propriétaire de Pénières, il était le beau-père du marquis de Lafayette, héros de l'indépendance américaine. Il échappa à la guillotine pendant les journées troubles de septembre 1792, une chance que n'eurent pas sa mère, son épouse, sa fille et nombre de ses parents. Ainsi sept générations de cette grande famille se succèderont à Pénières de 1561 jusqu’à la révolution puisque dès 1791 tout le domaine est saisi puis vendu comme bien national.
...
Texte extrait du travail réalisé par L. Faubladier.



La façade ouest du château neuf - Aquarelle du XVIIe siècle (penieres.free.fr)


Plan du château et des jardins - Aquarelle du XVIIe siècle (penieres.free.fr)

Paru le 02/12/11 dans le Réveil d'Aurillac

Paru le 08/12/11 dans La Voix du Cantal

Château de Pénières
Histoire - Photos
Généalogie des Noailles -- Généalogies Castrales -- Genèses Castrales


01
CHATEAUX Retour pae précédente
@ - A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Voir généralités sur les châteaux, maisons, fortes, etc.