01
- 02
HISTOIRE

Créé 12/05/18
Retour page précédente

La Grèce antique
Réalisation Jean Fioroni
Voir page Mythologie Grecque ---
Page Macédoine (à venir)

À la fois continentale, péninsulaire (Péloponnèse) et insulaire (îles Ioniennes, Cyclades, Sporades, Crête), la Grèce est un pays montagneux où, dès le néolithique, des peuples d’origines septentrionales occupèrent la Thessalie et la Crête. Ils y développèrent une civilisation agraire. La première grande civilisation de la mer Égée fut créée par les Minoens de Crête. Cette civilisation de l’âge de bronze doit son nom au Roi légendaire Minos et créa les palais de Crète : Cnossos, Mallia, Phaitos, Zakros ...). Selon certains spécialistes, l'île était divisée en quatre unités politiques : le Nord était gouvernée par Cnossos, le Sud par Phaistos, la plaine de Lassithipar par Mallia et l'Est par Zakros.

Carte inédite JF

Les dates sont sous-entendues 'avant Jésus-Christ'.
D’abord sur l’île de Crète, la civilisation grecque puise ses sources dans les civilisations Minoenne (2200-1450) et Mycénienne (1450-1200), appelées à l’époque «Peuple de la mer». Les progrès scientifiques et artistiques sont considérables. Les grecs vivent longtemps sur les îles, puis viennent sur les terres (vers 1000) et fondent les villes-cités (Athènes, Spartes, Corinthe…). A l’arrivée d’Alexandre le Grand (en 336), la Grèce repousse l’assaillant Perse, l’envahit (Mésopotamie, Egypte, Asie Mineure), et construit le phare et la grande bibliothèque d’Alexandrie, en Egypte, qui regroupe toute la science grecque. A la mort d'Alexandre (323) l'empire est réparti entre ses généraux, dont Antigone (en Macédoine), Séleucide (en Perse) et Ptolémée (en Egypte). Le royaume de Ptolémée (305-283) sera le plus riche du bassin méditerranéen, tandis que celui de Séleucide (305-281) sera divisé en trois, dont Parthes, qui dominera la région. Tous sont envahis par les Romains (en 30), sauf Parthes.

Planche inédite JF

Mon berceau s'adossait à la bibliothèque / Babel sombre, où roman, science, fabliau,
Tout, la cendre latine et la poussière grecque, / Se mêlaient. J'étais haut comme un in-folio.
Charles Beaudelaire (1821-1867) in 'la voix'.

Voir page de la Rome antique


Frise inédite JF

Les dates sont sous-entendues 'avant Jésus-Christ'.
La Grèce perdit ses dernières espérances d’indépendance en 86 lorsque Sylla (ou Sulla) prit Athènes et le Pirée. Puis en 66, par les échecs du Roi du Pont Mithridate VI (120-63) qui attaqua les provinces Romaines d'Asie Mineure et occupa les îles de l'Égée et Athènes, mais qui fut battu par Pompée. Sous Auguste la Macédoine devint la province d’Achaïe. Cependant ses philosophes, ses artistes, ses scientifiques firent bénéficier à Rome du géni Grec. Le Christianisme pénétra en Grèce dès le Ier siècle. De 250 à 270, les barbares envahirent plusieurs fois la Grèce. Athènes est prise par les Goths en 267.
En 330 la fondation de la ville de Constantinople marqua la fin de l’influence d’Athènes. À la mort de l'Empereur Romain Théodose I (en 395) la Grèce fit partie de l’Empire d’Orient. L'Empereur Byzantin (de Constantinople) Justinien I (527-565) la divisa en quatre circonscriptions militaires gouvernées par des Stratèges. La langue Grecque s’imposa comme la langue officielle de l’Empire Byzantin d’Orient. La Grèce et la Macédoine furent dévastées par de nombreux envahisseurs, les Wisigoths (au IVe s.), les Ostrogoths (au Ve), Huns, Slaves et Avares (au VIe). Au VIIe s. les arabes s’installèrent à Chypre et à Rhodes.

Le 'voisinage' de la Grèce actuelle

La Grèce antique
Réalisation Jean Fioroni
Voir page Mythologie Grecque ---
Page Macédoine (à venir)


01 - 02
HISTOIRE Retour page précédente